Description de l'œuvre

Collectif

Aujourd’hui, ce que nous appelons l’Amérique francophone se présente comme un ensemble de dégradés linguistiques et culturels dont les pourtours restent le plus souvent invisibles. Pourtant, cette Amérique diasporale continue de résister et d’affirmer ses différences, de structurer sa parole particulière et de revendiquer son identité francophone. À travers le continent, dans des communautés par- fois isolées, l’héritage français résonne. Des rives de l’Acadie jusqu’aux grandes étendues des Prairies de l’Ouest canadien, en passant par la Louisiane et les Caraïbes, le français en Amérique continue à faire vibrer, à faire rire, à faire pleurer, à faire danser, à faire chanter et à faire vivre. Voici un échantillon de cette tapisserie riche et variée. Voici des artistes du continent entier qui célèbrent, chacun dans son style particulier et de sa façon unique, la langue qu’ils partagent et qui les inspire.

La mission du Centre de la francophonie des Amériques est de contribuer à la promotion et à la mise en valeur d’une francophonie porteuse d’avenir pour la langue française dans le contexte de la diversité culturelle.

Nicole Cage Florentiny (Martinique) — Sculpture
Paul Savoie (Ontario) — Regard double     
Hélène Dorion (Québec) — Le Hublot des heures
Guy Bennett (California, États-Unis) — Douze poèmes évidents en soi
Suzanne Dracius (Martinique) — Aux horizons du Sud
Kirby Jambon (Louisiane, États-Unis) — La messe en solitudes
Ana Istarú (Costa Rica) — D’où viens-tu
Jean-Marc Desgent (Québec) — L’hiver quasi possible
Odelin Salmeron (Cuba/Québec) — Parfum d’absence
Sarah Marylou Brideau (Nouveau-Brunswick) — Vers l’Ouest, Ti-Cajun
Joséphine Bacon (nation innue, Québec) — Je cherche l’horizon
Lise Gaboury-Diallo (Manitoba) — Devine
Rita Mestokosho (nation innue, Québec) — Parfum de la terre
Renato Sandoval (Pérou) — Devrai-je, Fernanda

Musique : Daniel Lessard (Québec)