Description de l'œuvre

Les Écrits des Forges annoncent la parution du numéro 49 de la revue Lèvres urbaines qui a pour titre : Montréal en poésie, anthologie libre.

 

Pour le numéro 49 de la revue, son directeur, Claude Beausoleil, a élaboré un florilège de poèmes d’auteurs venus de divers horizons célébrant Montréal. Cette «anthologie libre», selon l’expression utilisée pour préciser le titre de présentation de ce numéro, offre aux lecteurs une cité vivante, une cité vibrante qui, depuis le premier recueil de poésie publié au Québec en 1830, s’impose dans la vie et l’œuvre des poètes qui y vivent, qui y créent ou simplement qui, au cours d’une visite, sont fascinés par elle. Trois sections recueillent et répertorient les poèmes présentés : Montréal romantique, Montréal polyphonique et Montréal sur parole.

 

Lèvres urbaines 49 offre un portrait unique, un point de vue privilégié et une vision de l’intérieur de Montréal comme on a rarement l’occasion d’en voir. Nichée loin au nord de ce continent d’Amérique pour les uns ou tout au cœur de leur vie la plus intime pour les autres, cette cité n’a pas fini de s’offrir d’une façon si singulière à l’imagination des créateurs, mais aussi de tous les lecteurs, car selon les mots mêmes de Claude Beausoleil : « Montréal est une ville de poèmes vous savez ».

 

Le numéro se clôt sur une présentation du lauréat 2016 de son Prix de poésie Lèvres urbaines, Sylvestre Clancier.