Description de l'œuvre

Avec Herbe… rare, le poète Sylvain Campeau propose un recueil de poèmes dense, aux accents précis et aux images éloquentes. Il y crée un univers petit à petit, à partir d’une langue qui aurait sa source dans le corps et que le narrateur situe « en amont de toute écriture » : c’est « sa langue », celle qu’il décrit dans le texte liminaire du recueil :

 

 

(…) ma langue seule fait prophéties

car elle connaît le roc et l’insondable

Elle tombe là, sur le sol

et sarcle et sarcle et pénètre

cherchant matière à connaître et digne usage de vérité

 

 

Mêlant l’ouïe et l’odorat à la vue, que l’auteur privilégie d’abord parmi les sens, le mot devient commentaire image et scène. Le recueil prend vie de cette façon et le travail du poète se produit d’évidence devant ce qui s’élabore :

 

 

j’accorde mes mots aux écorces

de la matière, organiques présences qui se déclinent en feuilles et humus

à ras de terre comme au sommet végétal,

j’épluche les états