Description de l'œuvre

de Annie Cohen et Madeleine Gagnon

Les mots ont le temps de venir est né d’une conversation entre deux femmes qui désiraient se dire, le temps d’un livre, ce qu’étaient pour elles écrire et dessiner. Annie Cohen et Madeleine Gagnon, l’une de France, l’autre du Québec poursuivent ici, sous forme de lettres, le dialogue amorcé de vive voix. L’écriture poétique, forgée dans le poème et le dessin, se pense ici sous le signe de la confidence amicale ; esquissée au fil des mots de la lettre, elle s’éclipse dans la trace vive du dessin surgi de l’informe. Les mots ont le temps de venir comprend dix dessins originaux de chacune des poètes. Autant de lettres accompagnent les dessins.


« Je joue à écrire et à dessiner parce qu’il me reste beaucoup d’enfance. »

Madeleine Gagnon
 


« Tables d’écriture ou tables de l’écrit ; les mots ont une beauté plastique, tout comme le sens. »

Annie Cohen