Description de l'œuvre

de

Nicole Brossard
Sor Juana Inés de la Cruz

Traduction : Émile Martel

Cette livraison de Lèvres urbaines présente des poèmes de « Some American Feminists ».

Nicole Brossard
Flesh, song(e) et promenade

Née le 27 novembre 1943 à Montréal, Nicole Brossard, par son travail d’écriture, a marqué la poésie québécoise contemporaine. Cofondatrice de La Barre du jour et des Têtes de pioche, elle a publié une trentaine d’ouvrages dont Le Centre blanc (1978), Amantes (1980), Double impression (1984), Installations (1989), Langues obscures (1992) et La Nuit Verte du Parc Labyrinthe (1992). Moderne, féministe, sans concession, son œuvre a été traduite en plusieurs langues et, en 1991, Nicole Brossard recevait le Prix Athanase-David, la plus importante distinction littéraire du Québec.

Sor Juana Inés de la Cruz
Dizains et quatrains

Née le 12 novembre 1651, à San Miguel Nepantla au Mexique. Poète, dramaturge, intellectuelle, Sor Juana Inés de la Cruz pourrait bien être la première américaine à revendiquer le droit pour les femmes à l’éducation et à la passion d’écrire et de penser. Le corps, l’amour, la liberté sont au centre de ses interrogations. Son œuvre, une des plus importantes de la littérature latino-américaine, a rayonné du XVIIe siècle jusqu’à nous.


Elle envoie une rose à la vice-reine

« Cette idée fleurie,
la plus parfumée du jardin
a fait la gloire
du parc d’où elle vient ;
cette union du beau et du bon,
je la place donc dans ta main
qui la rendra plus belle encore
car elle s’approche de ta bouche
et se reflète dans tes yeux. »

Sor Juana Inés de la Cruz