Description de l'œuvre

de

Jean de la Croix
Hélios Sabaté Beriain
Jean-François Poupart

Ce Lèvres urbaines propose des croisements de voix, un échange libre sur l’absolue beauté de la transformation de la douleur. Chemins. Voix. Silences. Dans l’excès et l’ascèse entre les paroles du corps, on entend des échos singuliers.

Jean de la Croix. La langue poétique de Jean de la Croix (1542-1591) s’élève comme un chant teinté de douleurs et d’émerveillements.

L’ascèse est une traversée du corps. Le poète d’Avila brûle de son Espagne natale et nous rejoint au cœur du monde contemporain. Amour, corps, âme s’y résument dans l’essentiel destin de l’être.

Hélios Sabaté Beriain. Fondateur des Éditions sonores ARTALECT, Hélios Sabaté Beriain a collaboré à Jungle (en France) et Estuaire (au Québec). Sa poésie ausculte à la lettre le langage du corps. En 1991, il a publié aux Écrits des Forges : Tendres chairs. Il a traduit ici Jean de la Croix.

Jean-François Poupart. Poète, musicien, chercheur. Né au Québec, Jean-François Poupart a collaboré à la revue Gaz Moutarde. Il est l'éditeur des éditions Les poètes de brousse.

 

Objet

« peur de la lumière du sens du son des noms
incroyant lorsque ses tripes apparaissent
Dieu jusqu’à la chambre à gaz désire honteusement
changer de réverbère redevenir une ligne absolue
revenir à l'être non-être
et jouer avec son corps »

Jean-François Poupart