Description de l'œuvre

Tomaz Salamun

Jure Potokar
Brane Mozetic
Ales Debeljak
Alojz Ihan
Uros Zupan

Traduction : Polona Tavcar, Suzana Koncut,William Cliff

Les premiers documents écrits en langue slovène datent du Xe siècle. C’est donc une tradition millénaire qui guide les pas des poètes contemporains. Un point commun, cependant, les relie à travers le temps : c’est la littérature qui a toujours été la voix de la libération et l’arme principale de la lutte pour l’identité slovène. Pendant la période communiste, pour éviter la censure, les écrivains sont obligés d’inventer un nouveau langage littéraire, à base de métaphores et de messages doubles et secrets. Mais toujours l’écrit demeure le dernier refuge.

Avec les six poètes présentés dans cet ouvrage – que l’on peut considérer comme à l’avant-garde de la poésie contemporaine slovène – c’est à une véritable libération thématique que l’on assiste, une explosion des mots qui accompagne une explosion sociale. Il faut les lire avec toute l’acuité nécessaire à la compréhension de l’Histoire et de ses fractures. Il faut les lire en découvrant des chemins ouverts par eux-mêmes, qui continueront sans aucun doute parce que la poésie est le cœur de la langue et de l’âme slovène.


C’est le temps

« C’est le temps,
de se parler,
si encore on peut se parler,
et de se donner,
si encore on peut se donner quelque chose.
C’est le temps
et bientôt on restera
sans lui. »

Alojz Ihan