Description de l'œuvre

Les Écrits des Forges présentent la réédition du premier recueil de poèmes de Claude Beausoleil, Intrusion ralentie, originalement paru en 1972.

Cette réédition est précédée d’une présentation écrite par le poète Jean-Marc Desgent.

Intrusion ralentie est une œuvre polyphonique faisant appel à la fois à l’image, à la musique de la langue et aux sens des mots dans le but d’ouvrir et de pousser plus avant le langage poétique.

Pour le poète, il faut donc faire sentir, faire ressentir, en bousculant les notions jusque-là en usage de la poétique. L’objectif : faire surgir une poésie nouvelle : « L’intérieur en torsade se sculpte lentement d’envie / matriciel et premier / pour savourer les formes / du caché / il faut voir les variétés sans fin des opaques ».

Le poème ici déplace les sons, bouscule les définitions. Les mots s’y associent par couples, par grappes. La disposition graphique de cette poésie est différente de celle de la poésie traditionnelle puisque le poète utilise la page imprimée et son espace d’une façon particulière : pour surprendre le lecteur en s’adressant autant à son intellect qu’à sa sensibilité.

Intrusion ralentie est une œuvre phare qui permet d’entrer de plain-pied dans l’univers poétique de Claude Beausoleil et de mieux en apprécier à la fois l’unité et la qualité.
 

« Il ne reste plus
que l’INTRUSION du LIVRE
incarnat
dans l’incendie »