Description de l'œuvre

de

Herménégilde Chiasson
Roméo Savoie
Roberto Di Pasquale
Reynaldo Valinho Alvarez
Andrea Moorhead
Joseph Zobel
Jorge Esquinca
Monica Mansour
Andrea Montiel
Nicole Brossard
Éric Brogniet
Francis Chenot
André Doms
Marc Dugardin
Gaspard Hons
Werner Lambersy
Stefaan Van Den Bremt
Athanase Sougarev
Cinta Montagut
Pentti Holappa
Kursti Simonsuuri
Marc Baron
Francis Combes
Françoise Coulmin
Philippe Delaveau
Charles Dobzynski
Hélios Sabaté Beriain
Annie Salager
Patrick Williamson
Jack Winter
Laura Minelli
Ezza Aglia Malak
Paskal Gilevski
Viatcheslav Kouprianov
Monique Laederach
Jean Pache
Alain Rochat
Alexandre Voisard
Salah Guemriche
Joseph Anouma
Véronique Tadjo
Abdelhak Serhane
Amadou Lamine Sall
Tahar Bekri
Amina Saïd
Kama Kamanda
Pierre Chatillon
René Coulombe
Pierre-Justin Déry
Jocelyne Felx
Claude Fournier
Gérald Gaudet
Jacques Gauthier
Gérald Godin
Louis Jacob
Monique Juteau
Guy Marchamps
Clément Marchand
France Mongeau
Serge Mongrain
Simone G. Murray
Bernard Pozier
Éric Roberge
Paul Rousseau
Madeleine St-Pierre

Trois continents pour Trois-Rivières suivi de Capitale de la Poésie, qui paraît aujourd’hui aux Écrits des Forges, réunit en un seul volume les deux anthologies de poèmes qui ont déjà paru sous chacun de ces titres il y a quelques années.

D’une part, Trois continents pour Trois-Rivières a ceci d’original qu’il rassemble des poèmes écrits par des poètes invités au Festival International de la Poésie qui a lieu chaque automne depuis 1985 à Trois-Rivières.

Ces poèmes rendent hommage à la ville hôte et au Festival lui-même et ils ont été écrits au cours de leur séjour ou peu après, par 46 poètes vivant dans 25 pays situés en Amérique, en Europe et en Afrique.

Capitale de la poésie, qui clôt le recueil, est la réédition d’une anthologie de poèmes ayant pour sujet Trois-Rivières. Ces poèmes ont été écrits par 19 poètes de la région. Ils y célèbrent, chacun à sa façon, la ville et la vie trifluvienne.

 

Cathédrale

« Tes vitraux
tes orgues
tes cloches

Le charme exquis
s’envole dans le
bruissement des branches
le murmure de la chair des feuilles »

Madeleine St-Pierre