Description de l'œuvre

de Herménégilde Chiasson et Gérald Leblanc  

 

« La pluie bat contre la fenêtre,
le vent siffle dans les arbres
qui fouettent la maison.
Dans la chaleur d’une chambre

deux corps se glissent l’un contre
l’autre, se caressent avidement,
les respirations s’intensifient
jusqu’au paroxysme.

Puis les corps se détachent
tranquillement. La pluie,
insistante, poursuit son battement.

polyrythmique à la fenêtre.
- T’est comme un rêve enveloppé dans les draps.
- Stop making sense. »